Le but du scoutisme: le développement de la personne

Le Mouvement scout de Suisse (MSdS) est membre des deux organisations mondiales scoutes et guides à savoir l'Association mondiale des guides et des éclaireuses (AMGE),féminine, et l'Organisation mondiale du mouvement scout (OMMS), mixte. Aussi, les fondements du MSdS sont en accord avec elles et ce dernier exprime son but par l'idée de développement global.

Cette globalité est exprimée par les cinq relations :

La relation à soi - être critique envers soi-même et conscient de sa valeur
La relation à son corps - s'accepter et s'épanouir
La relation aux autres - rencontrer et respecter les autres
La relations aux choses - être créatif et respecter l'environnement
La relation à Dieu, spirituelle - être ouvert et s'interroger

Au travers des activités qu'il propose, le mouvement scout cherche à développer :


La relation à soi: être critique envers soi-même et conscient de sa valeur

Le scoutisme invite ses membres à se prendre en main. Il aide à façonner sa propre opinion et à assumer des responsabilités, tout en restant critique envers soi-même. Il permet également de prendre conscience de ses possibilités et de ses limites, il apprend à en tenir compte et engage à les dépasser, développant ainsi une saine confiance en soi qui permet de faire face aux événements de sa vie.

 
La relation à son corps: s'accepter et s'épanouir

Le scoutisme invite les jeunes à découvrir leurs émotions ainsi que les perceptions et réactions de leur corps. Il offre un cadre dans lequel on apprend à les exprimer. Le mouvement scout incite également à prendre soin de son corps en observant une hygiène adéquate. Il rend attentif à ses possibilités et besoins physiques, qu'il incite à accepter et à dépasser sans excès.

 
La relation aux autres: rencontrer et respecter les autres

Le scoutisme apprend à vivre en société, du petit groupe à la communauté des citoyens du monde. Il enseigne à partager, à être ouvert à ce qui vient de l'autre et à respecter son intégrité, quelle que soit sa différence. Dans le même esprit, le scoutisme apprend à rendre service, à assumer des responsabilités, à prendre des décisions en commun et à les respecter.

 
La relation aux choses: être créatif et respecter l'environnement

Le scoutisme mène à la découverte du monde, de sa beauté et de ses secrets. Il permet de prendre conscience de son influence sur cet environnement et engage à le protéger. Il apprend à utiliser les ressources avec mesure et à vivre avec des moyens simples. Le scoutisme développe le savoir-faire et la créativité de chacun, en cela, il pousse à innover et à expérimenter.

 

La relation à Dieu, spirituelle: être ouvert et s'interroger

Le scoutisme offre un système de valeurs morales et spirituelles qui apportent un soutien et une orientation de vie. Il incite à réfléchir et à s'interroger sur ses valeurs à la lumière des expériences, bonnes ou mauvaises, que l'on fait tout au long de la vie. Beaucoup y perçoivent une présence divine. Sur la base de cette réflexion et de ces interrogations, on peut se forger un idéal et une éthique personnelle solides qui donnent un sens à sa vie.

Source MSDS

Notre histoire