Journée régionale du centre - Petit retour

Il est 8 heures au parc Montbenon. Quelques chemises vertes s'activent et courent dans tous les sens avant l'arrivée des 65 participants de la journée. Il faut encore finir les derniers préparatifs, répartir les rôles et pour finir accueillir les enfants.

En effet, quatre groupes; Scouts de l'Ouest, Tramontane, la Grande Ourse et St-André ont organisé une journée régionale pour les 100 ans de l'ASVd. Une journée régionale qui leur a pris plusieurs mois d'organisation.

Après un grand rassemblement, les enfants partent à la recherche du Draco qui menace de détruire le monde.
Les louveteaux doivent réussir différentes épreuves: parcours d'obstacles, énigmes, jeux.
Alors que les éclaireurs courent à travers toute la ville afin de trouver des indices cachés dans des endroits connus, les PiCo's s'en vont à la tour de Sauvabelin afin de faire des épreuves d'un tout autre niveau.

A midi, retour à la case départ. Tout le monde se retrouve à Montbenon pour voir le Draco s'enfuir sur un scooter avec une arme terrible.

C'est alors qu'une course contre la montre se crée. Il faut trouver un moyen d'attraper le Draco et de détruire son épée.

Les PiCo's retournent en ville afin de trouver des mages venus d'un autre monde.
Les louveteaux descendent aux pyramides d'Ouchy, repère présumé du Draco.
Quant aux éclaireurs, ils suivent une autre piste grâce à leur grand talent de pisteurs.

Après un duel acharné contre un Draco et ses sbires aux pyramides d'Ouchy, le Draco fût térassé par une multitude d'éclaireurs et de louveteaux lui sautant dessus. Ils purent ainsi détruire son épée et sauver le monde.

Cette journée fût forte en événements. Elle fût aussi une franche réussite grâce à la vingtaine de chefs de ces 4 groupes.
Cette journée s'inscrit dans une grande série d'événements de l'association cantonale et de ses différents groupes. Elle sera suivie par deux autres journées régionales, d'anniversaires de plusieurs groupes et du fameux camp cantonal de septembre.

A suivre.....

Choucas

Notre histoire